Association Francophone de Campbell River

Accueil

Infolettre du 23 novembre 2017

Bonjour francophones, francophiles et « francofÎles » d’ici et d’ailleurs,


BonheurIl y a des semaines où les idées pour le paragraphe d’introduction de l’infolettre se bousculent dans ma tête, chacune essayant de prendre la première place. Le taux de pauvreté des enfants en Colombie-Britannique et au Canada qui, selon moi, est inacceptable en 2017, juxtaposé avec le nouveau programme de nutrition dans les écoles francophones de Vancouver, une excellente initiative. Ayant vécu dans une coopérative d’habitation subventionnée par le gouvernement fédéral pendant plus de 15 ans à Vancouver, j’applaudis la décision d’Ottawa d’investir 40 milliards de dollars au cours des dix prochaines années pour aider les Canadiens et Canadiennes à se loger = selon moi, avoir un toit au-dessus de sa tête, ça fait partie des besoins essentiels. Mes réflexions sur les trois sujets convergent vers la page couverture du magazine National Geographic du mois de novembre 2017 et l’article vedette de Dan Buettner : « The World’s Happiest Places : What do Denmark, Costa Rica and Singapore have in common? » La recherche a identifié six facteurs importants qui influencent à 75 % le bonheur des êtres humains : une solide croissance économique, une espérance de vie saine, des relations humaines de qualité, la générosité, la confiance et la liberté de vivre la vie qui nous convient. De plus, ces déterminants du bonheur ne se matérialisent pas par eux-mêmes : ils sont étroitement liés aux politiques gouvernementales et aux valeurs culturelles du pays. En d’autres mots, les endroits les plus heureux contribuent au bonheur de leur population (trad. libre par la DG de l’AFCR).

MANGE MANGE JASE JASE — Vendredi 24 novembre 2017 à midi  
C’est le temps de décongeler et de servir les restes des bonnes soupes qui ont été servies depuis la fin septembre : soupe aux légumes avec soupe à l’alphabet, et soupe aux lentilles avec soupe aux courges. Le dessert sera une surprise, car ce ne sont jamais les desserts qui manquent à l’appel du repas communautaire. Prenez note que la semaine prochaine, le 1er décembre 2017, nous aurons une courte présentation sur un projet de mentorat de l’AFRACB par madame Thérèse Guillemette : sa présentation se fera entre la soupe et les desserts, car elle sera une des convives. N’oubliez pas vos sous pour faire un don de 5 $ et surtout, votre envie de jaser en français.

APPORTEZ VOS BOUTEILLES CONSIGNÉES À L’AFCR AVANT VENDREDI MIDI
Les élèves de madame Rousseau, de l’école Mer-et-montagne, en feront le tri le 24 novembre 2017 en après-midi pour financer leurs projets d’échange scolaire.

Le ministre responsable des affaires francophones veut nos opinions? = Faisons-le ensemble!
Dans le but de préparer les négociations avec le gouvernement fédéral, le ministre Adrian Dix dirige un projet de consultation qui vise à recueillir vos réflexions et vos idées sur la façon dont le gouvernement provincial pourrait améliorer l’accès aux programmes et aux services offerts en français.  L’AFCR vous propose de faire un remue-méninge après le repas communautaire du 24 novembre 2017. Nous utiliserons le sondage de la FFCB pour alimenter notre réflexion et nos commentaires. Faites entendre votre voix ! Soucieuse d’améliorer la situation des francophones en Colombie-Britannique, la Fédération des francophones de la Colombie-Britannique souhaite savoir quelles sont vos priorités pour négocier avec la Province l’offre des services en français. La diversité des sources légales réglementant l’utilisation des deux langues officielles au Canada a pour conséquence de disperser la gestion des services sur les paliers de gouvernement fédéral et provincial. À noter que la Province a la responsabilité des champs de compétences suivants : l’administration de la justice, l’éducation, la santé, les services administratifs, l’économie locale, les transports, la gestion forestière et les institutions municipales. Participez au sondage de la FFCB : il y a 14 questions et le questionnaire ne devrait prendre que 15 minutes à remplir.

DERNIER RAPPEL : CUISINE COLLECTIVE à Campbell River — Qui veut vraiment y participer ?
Monsieur Vallée, responsable de la formation au Regroupement des cuisines collectives du Québec, est prêt à donner la formation « Démarrage d’une cuisine collective » en utilisant Skype. Habituellement, la formation au complet est offerte en deux jours ; pour les besoins de la cause, la formation théorique serait divisée en trois demi-journées pour tenir compte du fait qu’elle serait offerte par Skype. La formation pratique (soit une demi-journée) serait consacrée à faire la cuisine ensemble. Il y a des coûts associés à cette formation, mais comme c’est un projet pilote, l’AFCR ne vous demanderait que 20 $ par personne et paierait le reste des frais de la formation. Le RCCQ aime avoir 10 participants et participantes autour de la table, mais j’ai réussi à expliquer à M. Vallée que les gens d’ici aimaient manger ensemble, mais pas nécessairement faire à manger ensemble. J’aimerais bien que vous me fassiez mentir ! M. Vallée serait libre d’offrir la formation à partir du 8 janvier 2018, mais il faut que je sois certaine d’avoir un minimum de 5 personnes engagées dans le projet d’ici le 24 novembre 2017. S.V.P., dites-moi si cela vous intéresse par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par téléphone au 250-287-2951.

Lire la suite : Infolettre du 23 novembre 2017

Heures d'ouverture:

Mardi au jeudi, de 11 h à 16 h

Vendredi: de 10 h 30 à 16 h

L'AFCR est fermée le samedi, dimanche et lundi.

Association Francophone de Campbell River

891, 13e Avenue

Campbell River, C.-B.

V9W 4G9

Tel: 250.287.2951 / Fax: 250.287.2959

Courriel: info@afcr.bc.ca